EUSO 2015, compte rendu


EUSO 2015 : de l'argent et du bronze pour la Belgique

par Victor Rasquin

Du 26 Avril au 3 mai 2015, l’Autriche a accueilli la treizième Olympiade de Sciences de l’Union européenne. L’Olympiade avait pour thème « Keep calm and science on » et s’est déroulée à l’Université de Klagenfurt, en Carinthie. Cette année, 25 des 28 pays de l’UE se sont confrontés, avec chacun deux équipes de trois participants.

Excellents résultats

La Belgique était représentée par une équipe flamande et une francophone. L’équipe francophone, qui se composait de Olivier Chabot (Athénée Royal Waremme), Cyrille Kervyn de Marcke ten Driessche (Athénée Royal Arlon) et Aleksandra Stojek (Collège Saint-Michel Bruxelles) a remporté une médaille de bronze ; l’équipe flamande, qui se composait de Lukas Devos (St. Henri Deinze), Pieter Pass (Collège Notre-Dame de Lourdes Edegem) et Yannick Ureel (Erasmus@theneum De Pinte) a remporté une des médailes d’argent.

Une équipe allemande a terminé à la première place. C’est le gouverneur de Carinthie, Peter Kaiser qui a procédé à la distribution des prix.

Stacks Image 2367

La délégation belge
Bernadette Hendrickx, Cyrille Kervyn, Pieter Pas, Lukas Devos, Yannick Ureel, Louis De Vos, Aleksandra Stojek en Victor Rasquin
Agenouillés: Olivier Chabot en Léonard Hocks

 

Deux missions

Cette année, la compétition est composée des deux missions suivantes:
Recherche à propos de centrales électriques. L’efficacité d’alternatives durables pour la production, le stockage temporaire et l’utilisation de l’énergie ont été comparées. Il fallait comparer une centrale d’énergie éolienne avec une centrale hydroélectrique et une centrale électrique à gaz. Dans la centrale on produit d’abord de l’hydrogène par hydrolyse de l’eau, le gaz étant ensuite reconverti en électricité avec une pile à combustible. L’efficacité de l’usine a été déterminée à l’aide de modèles réduits. En outre, les élèves ont étudiés les effets environnementaux de la construction des centrales électriques sur la qualité locale de l’eau et sur une population d’écrevisses d’eau douce rares.
Recherche à propos du vol d’un faux tableau. Les étudiants enquêtaient sur un tableau volé et falsifié ; sur la composition de la peinture utilisée ; la texture de la toile et la nature des spores dans l’environnement du studio dans lequel la peinture avait été réalisée. Les résultats devaient leur permettre de déterminer dans quel atelier l’œuvre d’art avait été contrefaite.
Pour réaliser toutes ces tâches, les élèves ont eu à utiliser une large gamme de techniques telles que la rotation optique, la diffraction de la lumière, l’interférence, la chromatographie, les techniques spectroscopiques , la microscopie, les clé de détermination.

Programme social et culturel

Outre l’aspect compétition les organisateurs avaient également prévu un programme social et culturel varié. C’est ainsi que les élèves ont notamment visité le Pyramidenkogel (tour d’observation haute de 72 mètres) une construction en bois unique, une des plus grandes centrales hydroélectriques d’Autriche et l’impressionnante Grotte de Škocjan en Slovénie.
Au cours de la soirée olympique les élèves ont pu comparer leur force physique avec celle de Thomas Morgenstern, multiple champion olympique de saut à ski, lors de différents exercices d’effort. Enfin le programme comportait également un temps suffisant pour la détente et le tourisme à Klagenfurt et autour du lac Wörthersee.